This email was sent by ufolep.lille@ufolep-nord.fr   Unsubscribe from this list

LETTRE D'INFORMATION UFOLEP NORD NUMÉRO 65 - MARS 2018

##nothumbs##

AU REVOIR ET MERCI, MONSIEUR MOTTE

##nothumbs##


Hommage de Bruno Verbeken, Président de l'UFOLEP Nord à Marcel Motte :


L’UFOLEP a perdu un de ses fidèles serviteurs, un de ses bénévoles altruistes, un de ses plus fervents militants.

Avec le départ de Marcel Motte, il lui manquera, en cet homme de qualité, un de ses piliers.

Marcel Motte nous a quittés mardi 13 mars à l’âge de 94 ans.

Fondateur du district UFOLEP football Hazebrouck en 1964 il en fut le Président jusqu’en 2014 laissant la place quand sa santé ne lui permit plus d’apporter toute l’énergie et le temps qu’il souhaitait y consacrer.

En 1968, en plus de ses occupations au district, il devint Président de la commission technique départementale Football de l’UFOLEP Nord jusqu’en 2012.

On se souvient tous de ses discours parsemés d’anecdotes et toujours parfaitement rédigés, sa longue carrière de Directeur d’Ecole y étant pour beaucoup.

Tous les dimanches matin, pendant près de cinquante ans, il arpenta les terrains de foot à la rencontre des équipes de son district pour assister à un ou plusieurs matches dans les Flandres.

Marcel Motte était un meneur d’équipe remarquable qui savait fédérer autour de lui des bénévoles qui le respectaient. C’était un homme charismatique.

Veuf depuis de nombreuses années, il consacrait tout son temps libre à sa passion, le football.

Malgré l’avancée en âge et la fatigue, il avait du mal à freiner son désir d’aider et son besoin de donner son temps pour s’intéresser et participer autant qu’il le pouvait aux activités de son cher district et aussi partager avec Didier Lefebvre son savoir-faire et ses expériences.

Déraisonnable, Marcel Motte ? Non, passionné. Un de ceux que l’on pense « immortels » parce qu’ils s’engagent à fond, s’oublient, et se donnent pour leur passion, leurs idées et jusqu’au bout.

Monsieur Motte, vous étiez une de ces rares personnes que je n’ai jamais réussi à tutoyer ni à appeler par votre prénom …

Cher Monsieur Motte, vous avez offert à ceux qui ont eu la chance de vous côtoyer, votre gentillesse, votre énergie, votre générosité et votre humanisme.

Vous n’êtes plus parmi nous, mais vous survivrez dans la mémoire de ceux qui vous ont aimés.

Vous n’êtes plus parmi nous, mais la richesse de l’homme que vous avez été restera gravée en nous et y demeurera.

Bravo et merci pour cette grande et belle vie.

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants »

Jean d’Ormesson


De nombreuses récompenses lui ont été décernées : la Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports en 2010 à Ebblinghem, la Médaille Grand Or de l’UFOLEP Nord en 2006. Il a également était fait Chevalier des Palmes Académiques en 1975.

Les clubs de football de tous les districts observeront une minute de silence
sur tous les terrains le dimanche 18 mars en hommage à ce grand monsieur.

________________________

" PORTRAIT D'UN HOMME DÉVOUÉ "

En Flandre intérieure, le nom de Marcel Motte ne passe pas inaperçu. Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, sur le plan scolaire. Né à Hem en 1924, il est devenu enseignant titulaire à Sercus en 1954, avant de devenir directeur aux écoles Ferdinand Buisson (1964 à 1971) et Jean Macé (1971 à 1979) à Hazebrouck. Puis, sur le plan sportif en devenant le président-fondateur du district UFOLEP Football Hazebrouck le 28 juin 1964. Il y a cinquante ans. L’école et le sport, deux leitmotivs dans la vie de Marcel Motte.

Le sport, le foot et la guerre

Le sport passe avant le monde de l’école, pour l’Hazebrouckois. D’ailleurs, lors de notre entretien, il nous révèle une chose, jamais racontée à quelqu’un : « il n’y a pas que le foot ! J’ai créé avec Bernard Micolon le handball Hazebrouck 71 à la salle Ferdinand Buisson. Après avoir organisé des tournois scolaires, on a formé le HBH71. J’étais là aussi pour créer le basket Jean Macé. Dans la cour d’école, il y avait deux petits poteaux de basket et c’est parti de là ... ». Malgré tout, c’est le foot qui rythma sa vie, depuis sa jeunesse, lorsqu’il habitait encore en métropole lilloise. « J’ai fait de l’athlétisme et je jouais au foot. Pendant la guerre, on ne se déplaçait pas, on ne pouvait pas. Donc c’était des districts rapprochés. Les petits, les gros ... tout le monde jouait en même temps », se remémore-t-il, se souvenant encore aujourd’hui de la division dans laquelle il évoluait : F. « Dans mon équipe, il y avait énormément de résistants. Et des fois on devait se sauver des terrains car les Allemands couraient derrière. D’ailleurs, je me rappelle encore d’une mauvaise journée : le massacre d’Ascq ... J’habitais Hem et on jouait à Forest-sur-Marque et quand on y est arrivé, un dimanche des Rameaux, il n’y avait que la moitié d’une équipe. L’autre moitié avait été fusillée par les Allemands à Ascq ... ».

Des souvenirs, Marcel Motte en a à la pelle. Comme l’origine du district UFOLEP Foot Hazebrouck, qui est parti du foyer rural de Sercus créé par Marcel Motte, le 28 juin 1964, dans un but bien précis : « pour que les gosses fassent quelque chose ». « On avait des soucis avec nos jeunes élèves. On voyait ces gosses assis sur le bord du cimetière à ne rien faire ... », raconte-t-il. « Quand ils ont leur certificat d’études, ils sont partis et ont connu la ville. Et le week-end, ils faisaient les cons en rentrant ! Ils faisaient des graffitis sur les maisons, cassaient les vitres ... » Alors, des enseignants sont venus trouver Marcel  Motte, tel un Messie. « Pourquoi moi ? Je n’en sais rien ! » De là, un championnat « un peu sauvage » est créé, avec un « engouement extraordinaire ». « Je me souviens à Nordpeene, il y avait un arbre sur le terrain, et tout le monde était content, heureux. On jouait ».

La première année du district UFOLEP Foot Hazebrouck venait de démarrer.

Une aventure d’un demi-siècle.

Voilà 50 ans que ce district existe. Impensable pour Marcel. « On m’avait dit que cela durerait 2-3 ans, pas plus. On a démarré, on n’avait rien ! Il y avait trois minimes, deux juniors, trois cadets ... les équipes n’étaient pas homogènes. On n’avait pas non plus de terrains aux normes, on jouait dans des pâtures. Avec une brouette, on enlevait des bouses de vaches ! », sourit-il encore. Une scène qui laisse songeur, en 2014. Une situation qui a bien évolué depuis 1964. C’est d’ailleurs ça qui lui fait chaud au cœur : « ma plus grande fierté n’a pas été d’avoir amené le football, c’est d’avoir, par le football créé des terrains et stades de sports dans les villages ». Cinquante ans après la création, Marcel Motte a raccroché les crampons (il reste président d’honneur, ndlr). Une belle page se tourne pour lui. « Oui, je suis content. A 90 ans, être président d’un sport de jeune, ce n’est pas logique. Ça fait longtemps que je voulais arrêter mais ils ne voulaient pas ! », lâche-t-il en visant du regard le nouveau président, Gérard Baelen. Un président comme ça, on le l’abandonne pas facilement. « Si jamais on a besoin de moi, je leur donnerai un coup de main bien sûr ! ».

Source : L’Indicateur – 14 juin 2014

SPORT SOCIÉTÉ

##nothumbs##


Le 28 février, le Comité Départemental de l’Ufolep a organisé une initiation au tir sportif pour les femmes et les enfants des Centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de Lille. En tout, un groupe de 24 personnes - composé de 15 adultes et 9 enfants -  a pu profiter de cette action animée par le club de tir sportif de l’OSM de Lomme.

Les retours ont été très satisfaisants, la découverte de cette activité a été un succès, non seulement pour les participants mais aussi pour les éducatrices et éducateurs présents. Merci à eux pour leur implication.

L’animation s’est clôturée par une collation et une remise de récompenses. Six participants sont repartis avec une médaille à la suite d’un petit concours de précision. Le plus jeune repartant même avec une coupe.

Merci aux CHRS présents pour leur participation.

                         FORMATION PREMIERS SECOURS
##nothumbs##


Le Comité Départemental UFOLEP Nord a dispensé, depuis l’obtention de son agrément en juin 2017, 11 formations PSC1. 13 autres sont prévues jusqu’à la fin de la saison. Sur ces 24 formations, 9 sont consacrées à nos licenciés pour le moment. Au total, environ 240 personnes seront formées au cours de cette saison sportive par le Comité Départemental UFOLEP Nord.

LE PSC1 - POUR QUI ?
Toutes les personnes qui veulent maîtriser les gestes de premiers secours peuvent suivre la formation PSC1 et obtenir le certificat de compétences de prévention secours civiques de niveau  1 (PSC1). Cette formation est destinée à tous les publics à partir de 10 ans révolus, sans pré-requis d'entrée en formation.

LE PSC1 - POURQUOI ?
Pour être capable de porter secours dans tous les moments de la vie quotidienne, scolaire, professionnelle et sociale.


LE PSC1 - QUELLE DURÉE ?
7 heures de formation sont nécessaires pour obtenir le PSC1. Les heures de formation sont réparties selon les besoins et les possibilités des publics. L'obtention du PSC1 permet d'entrer en formation de formateur PSC1 (formation diplômante). Le PSC1 est également obligatoire pour tous les métiers de l'animation et de l'encadrement sportif (animateur de loisir, éducateur sportif ...).

CALENDRIER DES PROCHAINES SESSIONS :
26/05/2018 - Public : Licenciés UFOLEP - Lieu : Siège UFOLEP Nord
16/06/2018 - Public : Licenciés UFOLEP - Lieu : Siège UFOLEP Nord

CONTACT : Romain Parnetzki, Délégué Adjoint - r.parnetzki@ufolep-nord.fr

CNDS 2018

##nothumbs##

Ouverture de la campagne CNDS 2018 en région Hauts-de-France. Cette subvention permet à toute association de financer du matériel sportif dans le cadre d’un projet de développement.

- A télécharger : Appel à projet afin de pouvoir bénéficier de la subvention CNDS.
- Date limite de retour des documents :
Mardi 03 avril 2018.

Contact : Thibaut Dourlen, Délégué Départemental - t.dourlen@ufolep-nord.fr

                               HANDISPORT ET CYCLISME
##nothumbs##

 

Après la route et le cross, place au VTT pour Théo Hoez !

Depuis quelques jours, Englefontaine et le CC Cambrai comptent un double champion de France dans leurs rangs. Il s’agit de Théo Hoez, 18 ans, qui a manqué d’un rien les Deaflympics (ou Jeux olympiques des sourds). Un jeune homme qui aura de sérieuses ambitions l’an prochain aux Europe handisport VTT.

Lors de l’étape des 4 Jours de Dunkerque à Iwuy, Théo Hoez, de sortie avec son maillot de l’équipe de France handisport, avait à sa grande surprise été sollicité par des enfants pour prendre la pose photo.

Dans son malheur, il a eu une chance. «  Celle d’avoir pu apprendre à parler  » avant qu’il ne perde définitivement l’audition, suite à un problème de «  malformation de l’oreille interne  ». Une chance qui lui a permis de grandir comme tous les autres enfants du village. Et de jouer, aussi, comme tout le monde. En toute liberté. En toute sécurité.«  J’ai commencé par faire du foot avant de me lancer dans le vélo à Bousies, en UFOLEP, il y a 6 ans  », explique Théo. Un sport que pratiquait son père et qu’il n’aurait peut-être jamais pu faire sans la pose, à 8 ans, d’un aimant dans l’oreille droite sur lequel il peut, depuis, fixer son appareil auditif. «  Grâce à cette opération, j’ai récupéré 100 % de mes facultés !  » Et a donc pu progresser au beau milieu d’un peloton où il finira par attirer l’œil de Jean-Marie Doerler, dirigeant du CC Cambrai. «  Lors d’une course, il est venu me voir et m’a proposé de rejoindre Cambrai.  » Un club où, sous la responsabilité de Carlo Ménéghetti, il ne tardera pas à obtenir ses premiers résultats.

«  En FFC (Fédération française de cyclisme), je compte à ce jour deux victoires. Le titre départemental sur route que j’ai décroché en cadet. Et le titre départemental en cyclo-cross que j’ai décroché l’an passé en junior.  » Deux succès auxquels il ne faudrait surtout pas oublier d’ajouter sa participation aux France de cyclo-cross l’an passé, «  où j’ai pris la 33e place  ». Des qualités qui ont amené son président du club de Fâches-Thumesnil (FF Handisport), Jérôme Lambert, six fois champion de France de cyclisme sur route, à lui conseiller de prendre le départ des France. «  C’était l’an passé, se souvient Théo. Et en terminant 3e de la course en ligne et 2e du chrono, j’ai pu participer aux championnats d’Europe, à Bruges, où j’ai fini 10e de la course en ligne et 7e du chrono.  »Des débuts fracassants, donc, qui vont lui ouvrir les portes des Deaflympics, cet été à Samsun (Turquie). «  Mais il fallait absolument avoir 19 ans et je n’en avais que 18…  » Déçu d’être passé à côté, le petit Englefontainois ne tergiversera pas longtemps pour autant. « Cet été, j’ai participé à une manche de Coupe d’Europe VTT et j’ai pris la 6e place du scratch, la 3e de ma catégorie d’âge. ». Si bien que c’est désormais ancré dans sa tête : «  Après la saison cross, où j’espère conserver mon titre, je me préparerai pour les championnats d’Europe handi en VTT.  » Un rendez-vous où les couleurs de Cambrai et Englefontaine pourraient encore briller.
Source : La Voix du Nord du 19/10/2017

Mise à l’honneur : Théo Hoez, champion de France en handisport pour la course en ligne

Théo Hoez a été distingué lors de la cérémonie des voeux. Il a débuté le sport à Englefontaine comme beaucoup de jeunes au club de football puis s’est orienté vers le cyclisme pour suivre l’exemple de son père, en intégrant tout d’abord le club d’Aulnoye-Aymeries avant de se diriger vers celui de Bousies en UFOLEP.

Théo Hoez, malentendant depuis son plus jeune âge concourt désormais en handisport. Dès lors, il obtient plusieurs titres, dont celui de champion du Nord sur route, champion départemental et régional en VTT UFOLEP et champion du Nord de cyclo-cross. En août 2016, il participe au championnat d’Europe handisport à Bruges où il se classe 7e du contre-la-montre et 10e de la course en ligne. En 2017, il a réalisé le doublé : champion de France FFH pour la course en ligne et le contre-la-montre à Annecy où il obtient le trophée COFIDIS.

Source : La Voix du Nord du 09/01/2018

CALENDRIER DES MANIFESTATIONS NATIONALES

##nothumbs##


CHAMPIONNAT NATIONAL UFOLEP B DE TENNIS DE TABLE 

ESTAIRES - Complexe Sportif Henri Durez, rue de Merville
Samedi 28 avril 2018
8h00 : Début de la compétition
20h00 : Finale des coupes nationales

Dimanche 29 avril 2018

8h00 : Début de la compétition

11h00 Début des 1/2 finales
14h00 : Début des finales

FINALE NATIONALE UFOLEP JEUNE GROUPE 1 GYMNASTIQUE ARTISTIQUE 
MOUVAUX - Complexe Sportif Pierre de Coubertin

Salle Albert Henssens
, rue Mirabeau

Samedi 19 mai  2018 :
Début de la compétition mixte à 9h00 - Palmarès à 15h00
Début de la compétition mixte à 15h45 - Palmarès à 21h45

Dimanche 20 mai 2018 :
Début de la compétition Féminine à 9h00  - Palmarès à 14h00
Début de la compétition Féminine à 15h00 - Palmarès à 21h45

NOUS CONTACTER


UFOLEP Nord

16 place Cormontaigne - 59000 Lille 
Tél. : 03 20 00 17 30 - Fax : 03 20 00 17 31

Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h20.
Fermeture à 16h00 les veilles de jours fériés. 
Le service Licences est fermé le vendredi.

##nothumbs##

Cet email vous est envoyé par UFOLEP Nord et vous recevez cet email car vous êtes inscrit à la liste de diffusion

This email was sent to saint-remy-chaussee.mairie@wanadoo.fr
Unsubscribe from this list    Cookies stored by this email
M. UFOLEP NORD · 16 Place Cormontaigne · LILLE 59000 · FRANCE

Get a free account | MailKitchen